Urétrite non compliquée

  • Origine bactérienne : Neisseria gonorrhoeæ (gonocoque) et Chlamydia trachomatis en grande majorité, seuls ou associés entre eux.
  • Niveau de résistance croissant du gonocoque : résistance aux fluoroquinolones (41 % en 2016), et au cefixime (5% en 2016)
  • Pas d'indication du traitement monodose en cas de forme compliquée ou disséminée : bactériémie, arthrite, prostatite, orchis-épididymite, etc.

 

Si besoin, choisissez la ou les situation(s) particulière(s) éventuelle(s) auxquelle(s) vous êtes confronté(e)

vous pouvez ne rien cocher