Traitement conseillé

RÉFLEXE n°1: chercher des signes de gravité

RÉFLEXE n°2 : chercher un facteur de risque de forme grave

RÉFLEXE n°3 : noter le J1 = début des symptômes et rechercher un contact avec un patient COVID-19

RÉFLEXE n°4 : l'hypoxie peut ne pas être ressentie, la mesure de la saturation en O2 est essentielle

RÉFLEXE n° 5 : prescrire un oxymètre de pouls jusqu'à J14 en fonction des cas pour une surveillance renforcée à domicile.

Gravité et fdr de formes graves

Signes d'alerte de gravité : indication à une hospitalisation (aggravation très rapide possible)

  • Saturation en O2 < 95% (sans pathologie respiratoire préalable)
  • Polypnée >24/min  
  • PAS < 100 mmHg  
  • Altération brutale de l'état général ou de la vigilance chez le sujet âgé

Signes de gravité : appel du SAMU - centre 15

  • Saturation en O2 < 90% en air ambiant ;
  • polypnée > 30 cycles /min ;
  • PAS < 90 mm HG ;
  • altération de la conscience, confusion, somnolence.

Hospitalisation à discuter au cas par cas : > 70 ans avec risque important de complications ; Situation de complexité psycho-sociale (grande précarité, vulnérabilité majeure, réévaluation impossible...)


NB : mesure de la saturation en O2 : Celle ci doit se faire au repos et à l'effort si la saturation est ≥ 96% au repos (40 pas dans la pièces ou 1 min de test de levers de chaise).

Facteurs de risque de formes graves :

  • Âge > 70 ans ; Grossesse 3e trimestre 
  • ATCD cardiovasculaires : Sd métabolique, HTA, AVC, coronaropathie, chirurgie cardiaque. Obésité IMC > 30. Insuffisance respiratoire chronique. Insuffisance rénale (patient dialysé). Insuffisance cardiaque NYHA III ou IV. Cirrhose > ou = stade B. Diabète
  • Immuno-dépression (chimiothérapie, immunosuppresseur, biothérapie , corticothérapie à dose immunodépressive, VIH non contrôlé ou avec CD4 < 200/mm3, greffe, cancer métastasé). Cancer ou hémopathie en cours de traitement 

Tester le patient

Patient symptomatique 

  • test antigénique par plvt nasopharyngé si test RT-PCR non disponible en 48h. 
    • Si test antigénique NÉGATIF chez un patient > 65 ans et/ou FDR de formes graves = RETESTER par RT-PCR sur plvt nasopharyngé
  • ou test RT-PCR par plvt nasopharyngé


A noter :

  • possibilité de prélèvement salivaire seulement si plvt nasopharyngé difficile ou non réalisable
  • Un test antigénique + est à considérer comme cas confirmé. Un test antigénique négatif chez un patient à risque (âge >65 ans ou FDR de forme grave) est à retester par RT-PCR.
  • Après J8 : risque élevé de faux négatifs quelle que soit la technique de test  
  • Après J14 : test sérologique 

Traitement et suivi

Traitement

  • Traitement symptomatique (pas d'AINS)
  • Pas d'Antibiothérapie probabiliste sauf si suspicion de pneumonie aiguë communautaire (bactérienne)
  • Pas de Corticoïdes pour les formes non sévères non oxygéno-requérante (délétère)
  • Anticoagulation préventive seulement si alitement ou risque trombe-embolique
  • En cas d'apnées du sommeil : Arrêter la PPC dès qu’il y a des symptômes car risque important de dissémination du virus pour l’entourage.
  • Vacciner pour la grippe ou le pneumocoque selon les recommandations en vigueur.


Surveillance renforcée à domicile

  • par un oxymètre de pouls au marquage CE, 3 fois par jour jusqu'à J14 du début des symptômes si :
    • patient ≥ 65 ans
    • ou ayant un autre facteur de risque de forme grave
    • ou ayant des signes respiratoires
  • Via un fournisseur / IDE / pharmacie (location 15 jours remboursée) pour explications techniques, éducation et carnet de suivi.


Surveillance renforcée J6 - J12 

  • Fortement recommandé pour les patients avec FDR de formes graves, 
  • Préférentiellement en consultation, visite ou suivi infirmier en fonction du contexte clinique et de l'organisation locale des soins. Par défaut par téléphone / télé consultation (conseils ici).
  • L'évaluation clinique demeure fondamentale pour évaluer la gravité d'un patient, notamment la mesure de la saturation en O2.
  • Pas d'examen biologique ou radiologique nécessaire sauf pour éliminer un diagnostic différentiel / décompensation de pathologie pré-existante.


Conseils au patient : Cf page dédiée sur antibioclic

Isolement - guérison

Isolement de 7 jours après le début des symptômes ET 48h sans fièvre

  • Isolement pendant la période d'attente du résultat du test
  • Prescription de masques chirurgicaux (14 masques /sem)
  • Tracing - encourager la recherche de cas contact 
  • Isoler et dépister les personnes contact du foyer (cf page dédié sur antibioclic)
  • Pas d'indication à un test de contrôle pour lever l'isolement 


Doctrine d'isolement DGS urgent 11/01/2022 : Isolement et tests de contrôle

Choix du comité ANTIBIOCLIC

Pour plus d'informations :

CoronaclicHAS - HCSP - Fiche COREBAmeli pro - Ministère de la santé -  


Sources